FANDOM


Marc Crapez, né en 1969, est philosophe politique et chroniqueur.

Chercheur en science politique associé au laboratoire Sophiapol[1] de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense..

Biographie

Marc Crapez a été responsable de la chronique livres de la revue de la Fondation pour l'innovation politique jusqu’au 8e et dernier numéro[2].

Il a publié dans plusieurs revues généralistes, dont deux articles dans Sociétal, revue trimestrielle d'analyse économique et sociale publiée à Paris par l'Institut de l'entreprise, dirigée par l'économiste Jean-Marc Daniel : « Après la crise, quel libéralisme ? » (2010)[3], où sa participation est analysée favorablement dans Les Échos[4] et « Pour un libéralisme rénové » (2012)[5].

Ouvrages

Naissance de la gauche, suivi de Précis d'une droite dominée

Marc Crapez a publié en 1998 un article « De quand date le clivage gauche/droite en France ? » dans la Revue française de science politique, que le journaliste Sylvain Allemand chronique dans sa rubrique « Échos des recherche »[6] dans la revue de vulgarisation Sciences humaines[7]. Naissance de la gauche, suivi de Précis d'une droite dominée approfondit cet article.

Marc Crapez remet en question l’interprétation des origines de la droite et de la gauche[8]. Au XIXe siècle, ces étiquettes parlementaires d'usage intermittent n’ont pas de portée doctrinale[9]. Le clivage politique daterait seulement de 1900 et non pas de 1789[10]. Il est le produit de tactiques politiques plus que de préoccupations sociales.

Selon le journaliste Éric Conan dans un article publié dans L'Express, sur la distinction gauche/droite : « les travaux de Marcel Gauchet et Marc Crapez ont montré qu'il ne s'agissait que d'une commodité arrêtée entre parlementaires, sans grande signification politique »[11].

L'auteur délimite une typologie de la gauche au XXe siècle, divisée en gauche sociale, gauche politique et gauche idéologique. Il identifie le mécanisme du "débordement par la gauche ", qui consiste à désarçonner un interlocuteur en lui tenant un discours encore plus à gauche que le sien. Il montre l’antinomie entre les promesses d’accroissement des libertés publiques et de réduction des inégalités sociales[12].

Défense du bon sens

Défense du bon sens définit le sens commun comme l’appréciation logique que porte la sagesse ordinaire[13].

La « règle du demi-savoir », fondée par Erasme, enseigne qu’une zone « grise » sépare les connaissances courantes des connaissances savantes. Ceux qui méprisent le bon sens cèdent au dogmatisme d’un personnage bien connu de la philosophie et de la littérature : le pédant ou Trissotin de Molière[14]. Il faut distinguer les intellectuels, dénonciateurs du bon sens, des hommes d’étude et de réflexion que le bon sens préserve de l'esprit systématique[15].

La Gauche réactionnaire

Le titre de l'ouvrage fait écho à une étude célèbre de l'historien Zeev Sternhell (La Droite révolutionnaire) porte en particulier sur l’athéisme et le socialisme[16] mais « toute l'histoire des idées politiques des deux derniers siècles est passée en revue dans cet ouvrage original et novateur »[17].

Crapez y étudie l'émergence d'un courant « social-chauviniste » de gauche qui participerait également à la crise boulangiste[18]. Cette tradition où se rencontrent à la fois les idéaux révolutionnaires et l'antisémitisme est illustrée au XXe siècle par Louis-Ferdinand Céline, pour ne mentionner que le plus célèbre[19]. L'antisémitisme de gauche au XIXe siècle est un recueil de textes présentés et annotés[20]Modèle:'[21].

Idées

Marc Crapez a aussi publié Un besoin de certitudes. Anatomie des crises actuelles. D’une part, « le libéralisme est surtout une philosophie[22] » ; d’autre part, une entité politique doit « garder la menace latente de rétorsions protectionnistes[23] ». Depuis vingt ans, les souverainistes ont été les seuls à attirer l’attention sur le problème de la désindustrialisation, et les libéraux les seuls à attirer l’attention sur le problème de l’endettement public. L’antilibéralisme repose sur un malentendu qui assimile le libéralisme au libre-échangisme dogmatique[24]. On pourrait dépasser cette question en insistant sur les valeurs et aspirations communes qui réunissent libéraux et antilibéraux.

Il fait campagne en faveur du non au traité européen en 2005[25]. Il voit dans l’inflation du mot populisme dans les débats public une forme d’élitisme[26]. Il est contre l’intervention en Libye, soulignant les risques de contrecoups internes[27] et de propagation à des zones sahéliennes comme le Mali[28]. À la mort de Ben Laden[29], « Le déclin d’Al-Qaida ne signifie pas celui du terrorisme islamiste, estime Marc Crapez »[30]. Sur les révolutions arabes, il pense que ces « révolutions ne font que commencer » et que c’est « l’inattendu qui surgit en histoire »[31]. En dépit de revers transitoires, les révolutions arabes peuvent réussir une « longue marche vers la démocratie ».

Voir aussi

Publications

Notes et références

  1. Marc Crapez, page personnelle sur le site de Sophiapol.
  2. [1]
  3. « Où sont passés les libéraux ? », Sociétal, n°67 (dossier « Après la crise, quel libéralisme ? »), 1er trimestre 2010 (non-disponible en libre accès).
  4. J.-M. C., « Idées la revue du jour : le futur du libéralisme (chronique du n° 67 de Sociétal), Les Échos n° 20584 du 31 décembre 2009, p. 13.
  5. « Pour un libéralisme rénové », Sociétal, n°78 (« Lecture »), 4e trimestre 20121 (non-disponible en libre accès).
  6. cf. Sommaire du n° 85.
  7. Sylvain Allemand, « La gauche et la droite, depuis quand ? », rubrique « Échos des recherche », Revue Sciences humaines, n°85, juillet 1998 (article mis à jour en ligne le 15 juin 2011).
  8. « Marc Crapez. Naissance de la gauche… », présentation succincte de l'ouvrage, section « Bibliographie », International Review of Social History, 46-1, 2001.
  9. J. Imbert, Revue historique du droit français et étranger, 76 (4), octobre 1998
  10. A la recherche du clivage perdu
  11. Éric Conan, « Gauche-droite/A la recherche du clivage perdu »
  12. Livre accueilli favorablement par Philippe Cohen et Joseph Macé-Scaron mais aussi critiqué par Daniel Bensaïd, Marianne, 30/10/98 et Gilles Candar, L'Office Universitaire de Recherche Socialiste. Mensuel socialiste de critique littéraire, culturelle, artistique, 283, décembre 1998
  13. P.-F. Paoli, Le Figaro littéraire, 11 juin 2004.
  14. B. de Cessole, Valeurs actuelles, 11 juin 2004.
  15. Éric Conan, « Question de bon sens », L'Express, 19 avril 2004.
  16. D. Bidussa, Passato e presente. Rivista di storia contemporanea, 48, dicembre 1999 ; et C. Boutin, Revue française d'histoire des idées politiques, 9, 1er semestre 1999
  17. J. Imbert, Revue historique du droit français et étranger, 75 (2), juin 1997
  18. Pierre Vallin, Études, juin 1997, p. 852-853 en ligne sur Gallica.
  19. Henri Godard considère que Marc Crapez minimise la littérature « en réduisant Céline à ses ‘idées’ », Le Monde, 16 mai 1997, repris dans L’Infini, n° 60, hiver 1997
  20. Marc Crapez, « Extraits des comptes-rendus », site personnel.
  21. Marc Crapez, citations des publications sur Google Scholar.
  22. Le futur du libéralisme
  23. E. Benhamou, La Tribune, 26 février 2010
  24. Marc Crapez, « Réformer avec le soutien de l'opinion n'a rien d'une chimère », Marianne, 4 Septembre 2012.
  25. Marc Crapez, « Le oui culpabilisant », Metro, 18/05/05 ; « Les infortunes d’une rhétorique », Le Figaro, 01/06/05
  26. Marc Crapez, « En fait, le populisme, qu'est ce que c'est ? », ‘‘Marianne, 10 Mars 2012.
  27. Marc Crapez, Contre l'intervention en Libye, site participatif Le Cercle Les Échos
  28. Marc Crapez, « Le terrorisme islamiste », atlantico, 19 mai 2011.
  29. Marc Crapez, « Al-Qaeda se nourrit du paternalisme occidental », Libération, 22/02/11]
  30. Les Échos, 10 mai 2011
  31. Marc Crapez, « Le printemps arabe est une bonne chose », Marianne, 17 Septembre 2012.

Articles connexes

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard