FANDOM


Erreur dans {{ébauche}} : le thème « Marseille » n’est pas défini.
[[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres Marseille]]
Fichier:Marseille-LEstaque76.jpg
Fichier:Paul Cézanne 035.jpg
Fichier:Marseille estaque.jpg
Fichier:Estaque Marseille FRA 003.JPG

L'Estaque est un quartier de Marseille, situé dans le 16e arrondissement, à l'extrémité nord-ouest de la ville, entre mer et colline, et comportant un petit port.

Le mot provençal estaco qui lui a donné son nom signifie « attache »[1], et par extension « anneau d'amarrage », ou « port ».

Le site de l'Estaque a été source d'inspiration de célèbres peintres tels que Paul Cézanne, Georges Braque, Raoul Dufy et Auguste Renoir, qui le déclara « le plus beau du monde »[2].

Il a servi de cadre à différents films de René Allio, dont La Vieille Dame indigne, et, plus récemment, de Robert Guédiguian, notamment Marius et Jeannette.

Bien que les Marseillais appellent ce quartier « l'Estaque-plage », la bord de mer est principalement occupé par le port de pêche, dans les eaux duquel se déroulent périodiquement des joutes nautiques. Des plages ont été aménagées à la sortie de l'Estaque, sous la route de Martigues, au lieu dit Corbières ; ce sont les seules plages de toute la rade nord de Marseille.

Les Marseillais viennent volontiers en famille ou entre amis, au bar le jour, au restaurant le soir, sur le quai du port. On y vient aussi pour déguster ses panisses, tranches de purée de pois-chiches frites, et ses chichi-frégis, sortes de beignets saupoudrés de sucre.

L'Estaque est desservi par TER SNCF (la gare de l'Estaque est commune aux lignes de Marseille à Avignon via Rognac et via Port-de-Bouc), et par les lignes de bus urbaines no 35 et 36 depuis le centre ville.

Une légende marseillaise Modifier

Dieu, un jour, décida de donner à Marseille tous les saints du paradis. Les ayant pris dans un grand sac, il survola la ville, et les jeta l'un après l'autre : sainte Anne, saint Pierre, saint Barnabé, saint Louis, saint Henri,...[3]. Et quand il eut fini, arrivé à l'extrémité de la ville, son sac était vide, et il jeta l'estaco (l'attache).

Voir aussi Modifier

.

Lien externe Modifier

Notes Modifier

  1. Lou pichot tresor, dictionnaire franco-provençal, par Xavier de Fourvière
  2. « Et après ça on dira que c'est nous les Marseillais qui exagérons », dit César, alias Raimu
  3. Il faut savoir qu'un grand nombre des quartiers de Marseille ont des noms de saints ; voir Liste des quartiers de Marseille
Erreur de scriptde:L’Estaque

en:L'Estaque es:L'Estaque it:L'Estaque ja:エスタック nl:L'Estaque pl:Zatoka Marsylska widziana z Estaque

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard