FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Besset (homonymie).

<td colspan="2" style="text-align:center; line-height: 1.5em;">220px
Jean-Paul Besset lors de la réunion publique d'Europe Écologie le 3 juin 2009. <tr><th scope=col colspan="2" style="text-align:center;background-color:#4682B4;color:#FFFFFF">Fonctions <tr> <th scope=col colspan="2" style="text-align:center;background-color:#B0C4DE;color:#000000">Député européen <tr> <td colspan="2" style="text-align:center">En fonction depuis le 7</td> <tr> <th scope=row >Élection <td >7 juin 2009 <tr> <th scope=row >Législature <td >7eParlement européen <tr> <th colspan="2" style="text-align:center;background-color:#4682B4;color:#FFFFFF">Biographie <tr> <th scope=row >Date de naissance <td >1946 <tr> <th scope=row >Lieu de naissance <td >Chamalières <tr> <th scope=row >Nationalité <td >Drapeau de la FranceFrançaise <tr> <th scope=row >Parti politique <td >Europe Écologie Les Verts <tr> <td class="navigation-only" colspan="2" style="border-top: 2px #4682B4 solid; font-size: 80%; background:inherit; text-align: right;">modifier Consultez la documentation du modèle</td>
Jean-Paul Besset

Jean-Paul Besset, né à Chamalières (Puy de Dôme) en 1946, est un journaliste et homme politique français. Il est député européen écologiste depuis le 7 juin 2009, et membre d'Europe Écologie Les Verts.

Biographie Modifier

Jean-Paul Besset est originaire d'Auvergne, il est né en 1946 à Chamalières, dans le Puy de Dôme.

Il a fait ses études au Lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.

Il fait partie dès sa création de la Ligue communiste révolutionnaire dont il sera membre (pseudonyme Ploëch) du comité central, et y restera onze ans.

Journaliste, il a collaboré à de nombreux organes de presse (RTL, La Croix, Que Choisir, Libération, Politis, etc.), il a été pendant 10 ans rédacteur en chef au journal Le Monde. Il a été auparavant rédacteur en chef de l’hebdomadaire Politis[1].

Il a été chargé de mission pendant un an auprès de Laurent Fabius, quand celui-ci était Premier ministre, puis a quitté Matignon pour aller créer un quotidien en Nouvelle-Calédonie en 1985.

En 2005, dans son dernier ouvrage, Comment ne plus être progressiste sans devenir réactionnaire, il s'attache à déchiffrer le rôle de la croissance et de notre modèle de développement dans la production des inégalités et la mise à sac de la planète. Il trace la voie d'une autre logique économique et sociale fondée sur la décroissance de l'empreinte écologique, le partage des ressources et le respect des équilibres naturels.

Il est proche de Nicolas Hulot qui l'a rencontré après avoir lu ce livre où il développe que la croissance est une machine à produire des inégalités, alors que la décroissance matérielle s'inscrit dans une logique de partage. Il devient en 2006 le maître d’œuvre du Pacte écologique et coordonne sa transcription sous forme de livre : Pour un pacte écologique, chez Calmann-Lévy. Par la suite, il continue à travailler avec Nicolas Hulot dont il devient la plume et œuvre comme porte-parole de la Fondation Nicolas-Hulot[2], poste qu'il abandonnera pour pouvoir se consacrer à la politique dans le cadre du rassemblement Europe Écologie, désormais fusionné avec Les Verts dans le nouveau parti Europe Écologie Les Verts.

Parcours politique Modifier

Il est l'un des initiateurs du rassemblement des écologistes pour les élections européennes de juin 2009 avec Daniel Cohn-Bendit, José Bové, Eva Joly, des responsables associatifs et les Verts. Il conduit la liste d'Europe Écologie dans la circonscription Massif central-Centre et est élu député européen le 7 juin, la liste réunissant 13,33 % des voix.

Le 6, Jean-Paul Besset décide de renoncer à sa responsabilité nationale au sein d'Europe Écologie Les Verts. Dans une lettre transmise aux responsables de ce parti et publiée par Marianne, il déclare s'être trompé et juge impossible de faire la paix entre les différentes sensibilités d'EELV[3].

Au Parlement européen, Jean-Paul Besset est membre de la commission parlementaire « Affaires économiques et monétaires » et de la commission parlementaire « Pêche ».

Bibliographie Modifier

  • René Dumont : une vie saisie par l'écologie, éditions Stock, 1992 (une biographie de René Dumont).
  • Le Dossier calédonien, , éditions La Découverte, 1988., ISBN{{{isbn}}}
  • Amnesty International : la conspiration de l'espoir, éditions du Félin, 1991.
  • Comment ne plus être progressiste… sans devenir réactionnaire, , éditions Fayard, 2005., ISBN{{{isbn}}}

Notes et références Modifier

Annexes Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard