FANDOM


À votre écoute, coûte que coûte est une dramatique radio quotidienne réalisée par Yann Chouquet[1] et diffusée sur France Inter depuis le 16 janvier 2012. D'une durée de sept minutes, elle est diffusée à 12 h 20, entre Les Affranchis et Carnets de campagne.

L'émission est une parodie d'émission de libre antenne sur la santé[2]; des acteurs jouent un couple de spécialistes composé de Margarete de Beaulieu, psychothérapeute et son mari Philippe de Beaulieu, médecin, répondent aux questions de faux auditeurs[1],[2].

Dès le 19 janvier 2012, les acteurs Zabou Breitman et Laurent Lafitte sont évoqués dans la presse comme étant les interprètes de Margarete et Philippe de Beaulieu[1] ; l'information est implicitement confirmé le 27 janvier par le médiateur de Radio France[3].

contestation de l'émission pour homophobie : comment la page de l'encyclopédie manipule son exposéModifier

1) comment WP raconte l'histoire (29 janvier 2012), avant mes interventionsModifier

L'émission du 26 janvier mettant en scène un père et son compagnon provoque des réactions et des protestations de la part du magazine français de l’actualité gay et lesbienne Têtu, qui dénonce des « propos homophobes intolérables »[4] ; de même, l'association Act Up publie une lettre ouverte aux responsables de France Inter[5], dans laquelle la station est accusée « contenter les homophobes »[6]. [4]

  1. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées inrok1.
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées atlantico1.
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées mediateur2.
  4. 4,0 et 4,1 Jordan Grevet , « Homophobie: La nouvelle émission de France Inter est-elle allée trop loin? », Têtu, 27 janvier 2011.
  5. Lettre ouverte aux responsables de France Inter
  6. Têtu et des auditeurs accusent d'homophobie la nouvelle émission de France Inter


2) comment l'histoire s'est passéeModifier

  • l'émission du 26 janvier a provoqué 262 réactions sur le site de l'émission
  • parmi celles-ci (extraits) : Peut-on rire de tout ou plutôt à toutes les époques ? Il ne vous aura pas échappé que nous sommes en France dans une ambiance de plus en plus décomplexée, où tous les racismes resurgissent. Lorsque l'on sait cela peut-on faire de la satyre alimentant encore plus cela ? » ; « Ben non, je trouve pas ça drôle. Entendons nous bien, je n'ai pas dit que c'était nul, j'ai dit que je ne trouvais pas ça drôle. Alors bon tant pis, j'irai écouter ailleurs à cette heure de la journée. Desproges avait raison, "on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui" et cette fois le n'importe qui c'est moi. Bonne continuation. » ;« On ne peut pas se permettre ce genre d'humour quand on sait que pour certains adolescents assumer son homosexualité est terriblement difficile et peut entrainer des suicides. Ceci est de l’inconscience et tout simplement de la bêtise de très haut niveau!! »
  • Le 26 janvier 2012, l'association Act-Up Paris publie une lettre ouverte  : voici son début : «Dans l’ émission "A votre écoute que coûte" diffusée sur France Inter, un sketch parodie des émissions où des spécialistes répondent à des appels téléphoniques en direct de personnes qui les sollicitent. Dans l’édition de ce jeudi, un homme, inquiet de l’exposition de< son fils aux ondes, en vient à indiquer qu’il l’élève avec une autre homme. Les "chroniqueurSEs" lui assènent des répliques homophobes et violentes, sur le ton le plus sérieux possible ("vous êtes de la jaquette ?", "c’est contre nature", etc.) avant de raccrocher au nez du faux appelant. Nous avons envoyé la lettre ouverte suivante aux responsables de la radio.» (souligné par moi). La lettre précise : «La discrimination envers les pédés, les gouines et les trans aussi. Le contexte homophobe a ses conséquences, documentées par la science : par exemple un taux de suicide 5 à 7 fois plus élevés chez les jeunes homos. La situation qui est jouée par vos comédienNEs est par trop vraisemblable : en tant que lesbiennes, gais, bis ou trans, nous ne la connaissons que trop bien. », puis «Cela donne le sentiment très gênant que vous mangez à tous les râteliers : vous contentez les homophobes - en leur donnant même de quoi alimenter leur haine à notre égard ; et vous pouvez invoquer ensuite le second degré, la volonté de créer un débat, le droit à l’humour pour dire qu’en fait, vous vous moquez des homophobes. On peut rire de tout, mais reconnaissez que votre posture n’est pas très courageuse.» La lettre donne les liens vers le site de l'émission.
  • Le 27 janvier 2012, à 15h14, le magazine Têtu publie un article en ligne sur l'émission, dans lequel le journaliste écrit : «Seulement voilà, tout ceci n'est qu'un canular.» ; et en citant le lien vers le site Act-Up : «De son côté, l'association de défense des droits des LGBT Act Up a publié hier une lettre ouverte aux responsables de France Inter, affirmant ne pas avoir «trouvé le sketch drôle» et accusant la station de «contenter les homophobes». Et Fréd Navarro, le président d'Act Up-Paris, de conclure son courrier: «Belle victoire de l'humour».» ; « Même si l'émission satirique revendique le politiquement incorrect, elle fait surtout grincer des dents. »
  • Le 27 janvier à 20 heures, le site de Morandini publie un article (non signé) intitulé "Têtu et des auditeurs accusent d'homophobie la nouvelle émission de France Inter" (blog de Jean-Marc Morandini. Cet article précise : «C'est le site internet du magazine gay, Têtu qui monte au créneau contre cette émission de France Inter qui est diffusée depuis 10 jours.». L'article continue : « Seulement voilà, tout ceci n'est qu'un canular. Derrière les deux psychothérapeutes se cachent en réalité Laurent Lafitte et Zabou Breitman, avec des comédiens en guise d'auditeurs, et l'émission n'est absolument pas à prendre au sérieux. » La phrase « derrière… en guise d'auditeurs » est en rouge et en gras (ici, en gras). Les liens vers les sites de Act-up et de Têtu, qui tous deux ont précisé que l'émission était un canular, ne sont pas donnés dans l'article.
  • L'article sur le site de Morandini est commenté par 28 commentaires (en date du 8 janvier 2012), dans lesquels on peut lire : « Franchement, ces associations homosexuelles sont ridicules. Elles se sont fait avoir et n'ont pas été capables de s'apercevoir que c'était de l'humour alors du coup, elles prétendent que ce n’est pas drôle et que c'est quand même scandaleux de rire de telles choses. » ; « Têtu et ses internautes sont toujours là à se plaindre, ce site servant de tribune à la propagande gauchiste ne devrait même pas exister » ; « Faire des blagues sur les homos ne veut pas dire que c'est de l'homophobie .... » ; « L'homophobie est un mot qui ne veut rien dire, c'est un mot inventé de toute pièce. […] j'en ai plein le c… de ce lobby gay qui ne fait que chouiner à longueur de temps. » ; «  L'homophobie, et l'islamophobie c'est devenu des mots à la mode et pour un oui ou un non ont l'emploi à tour de bras. » ; « France Inter en bonne radio de gauche bien pensante adore ce qu'elle appelle "l'insolence" et ce qui s'appelle dans la réalité l'homophobie. » ; « y'en a marre de toutes ses assos qui nous les cassent . » ; « TETU veut encore faire parler de lui ! Arrêtons avec le "politiquement correct" ! » ; « voici les mots à ne pas dire en france sans que des associations se sentent aggressé : gay ! Black, musulmans, juifs! » ; « le simple fait d'expliquer que la fonction première des organes génitaux est la reproduction est considéré comme de l'homophobie... » ; « Post que vous lirez au 1er degré ou au 2ème degré, selon votre degré de paranoia : Comme on ne peut plus rien dire sur les blackos ou les bougnoules, il faut bien se rabattre sur les tarlouzes, non ? ».

3) comment est manipulée l'histoire sur encyclopédie ?Modifier

  • pour le magazine Têtu, la page prend soin de rajouter la qualification de "magazine homosexuel", mention que j'ai supprimée, et qui a été rajoutée modifiée en "de l’actualité gay et lesbienne", que j'ai de nouveau supprimée
  • La page WP source une information par le blog de Morandini (sans préciser la source exacte) … blog qui manipule, en faisant penser que ni Act-Up, ni Têtu n'ont compris que l'émission était un canular, alors qu'ils l'ont tous deux précisé.
  • La chronologie proposée est celle de Morandini, inversant la lettre ouverte d'Act-up et l'article de têtu
  • Neutralité ?
  • Si demain un syndicat (enseignants, éducateurs…) ou une association de parents d'élèves publient un communiqué sur cette émission, est-ce que l'information sera relayée sur l'encyclopédie ? Comment ? Par le blog de Morandini ?
  • L'important est qu'il y ait des sources, me répondent mes contradicteurs.
  • Oui : des sources citées avec précision sans oublier de mentionner le site de Morandini ; avec le lien vers sa page sur l'encyclopédie, pour que les lecteurs puissent connaitre les différentes casseroles de ce monsieur.
  • D'autre part, en ne mettant pas toutes les sources aux mêmes niveaux, et donc en précisant dans le corps de l'article qui dit quoi. Sans tricher, comme le fait Morandini.

Sans aucun respect pour cette manière malhonnête de manipuler l'information, et de ne pas respecter la neutralité.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard